Créer un site gratuitement Close

Effets secondaires

La morphine possède de nombreux effets secondaires dus à son mode de fonctionnement :

 Les plus fréquents sont :

  •  La constipation quui touche 95% à 100% des patients. Elle est inévitable et doit être traitée par la prise régulière de laxatifs qui augmentent les contractions de l’intestin,
  • Un autre effet lui aussi important mais légèrement moins fréquent (touche 1/3 à 2/3 des patients sont les nausées et vomissements. Les sujets âgés sont les plus exposés à ce risque, et c’est un effet transitoire, c'est-à-dire qu’il survient à l’instauration du traitement. Ces nausées et vomissements disparaissent généralement après quelques jours.
  • La fatigue et somnolence résultent d’une action directe de la morphine sur le système nerveux central. Ces symptômes sont passagés en début de traitement, mais ils peuvent également avoir d’autres causes et la somnolence peut être le premier signe de surdosage,
  • Enfin une sécheresse de la bouche peut survenir.

Mais, d’autres effets secondaires peuvent être observés:

  • Le prurit (symptôme fréquent (notamment en dermatologie) qui recouvre une sensation de démangeaison de la peau) survient chez  50% des patients après la prise de morphine ou d’opiacés. Le prurit est plus important chez les personnes âgées souffrant de sécheresse cutanée. Pour mettre fin au prurit , on utilise un traitement antihistaminique,
  • La rétention d’urine peut survenir chez les patients si la dose prise est supérieur à 100 Mg,
  • Les clonies peuvent survenir également, ils n’existent qu’avec la morphine et sont dues à l’accumulation d’un des métabolites de la morphine. Il faut donc changer de morphinique pour soulager la douleur du patient,
  • Des hallucinations visuelles peuvent survenir, et elles peuvent être un signe de surdosage, ou bien elles peuvent intervenir chez un patient qui reçoit des opioïdes de façon chronique,
  • Enfin le dernier effet secondaire pouvant survenir suite à la prise de morphine est la détresse respiratoire pouvant conduire à l’apnée. Cet effet n’est rencontré qu’en cas de surdosage et peut être maitrisé facilement.

 Enfin d’autres effets indésirables sont possible mais rare comme les hallucinations, cauchemars, réveil en sursaut, sueurs, confusion, dysphorie

Tous ces symptômes sont réversibles dès l’adaptation ou l’arrêt du traitement.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site